• Une app suisse sur les traces de Clubhouse
    par swissinfo.ch le 12 avril 2021 à 11 h 35 min

    Lorsque le média social Clubhouse a franchi la grande muraille numérique chinoise, en début d’année, une application suisse de salle de réunion audio se préparait à faire sa propre entrée dans un espace de plus en plus concurrentiel. En février dernier, Clubhouse a fait les gros titres dans le monde entier lorsqu’elle a échappé à la censure chinoise, permettant à des gens de discuter librement de tout sujet de leur choix – pendant quelques jours, avant d’être fermée. Cette aventure chinoise aurait alors permis à l’application de discussion audio de gagner des millions d’utilisateurs hors de Chine. Toute cette agitation n’a pas échappé aux créateurs d’une application suisse concurrente, Angle, lancée le 30 mars. Mais son cofondateur Matthias Strodtkoetter assure en avoir eu l’idée indépendamment de cela, avant même de connaître Clubhouse. Chercheur en informatique quantique à l’Université de Tokyo en 2016, Matthias Strodtkoetter était frustré de ne pas pouvoir trouver un endroit...

  • «Le tourisme suisse pourrait profiter de la crise»
    par Petra Krimphove, Berlin le 12 avril 2021 à 9 h 00 min

    Le Suisse David Ruetz dirige le Salon international du tourisme de Berlin depuis 2003. Il s’agit du plus grand rassemblement mondial de l'industrie, qui permet de prendre le pouls de l’industrie du tourisme fortement impactée par la crise de la Covid-19. Interview. La pandémie a vidé les hôtels, les plages ou les centres-villes de leurs touristes. Après des années de croissance, l'industrie du voyage a subi un coup d’arrêt brutal. Les fournisseurs regardent toutefois vers l'avenir et développent de nouveaux concepts, affirme David Ruetz, directeur de l’ITB de Berlin, le plus grand salon du tourisme au monde. L'expert de la branche est convaincu que la Suisse profitera de l’essor attendu, car la demande de vacances dans la nature et en plein air a augmenté pendant la pause forcée. En outre, la sécurité devient un critère important pour choisir une destination. Âgé de 51 ans, le directeur de l'ITB est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur les tendances touristiques et donne...

  • «La Suisse n’était plus la meilleure option pour nous»
    par swissinfo.ch le 12 avril 2021 à 7 h 48 min

    Qu’est-ce que la patrie? Est-ce l’endroit où l’on est né, ou le pays qui offre une meilleure qualité de vie? À 85 ans, Thomas W. Voute a passé la majeure partie de sa vie aux États-Unis. Un crochet de quelques années en Suisse lui a toutefois fait prendre conscience de l’écart qui peut exister entre souvenirs et réalité. «Pour passer le contrôle technique en Suisse, il faut astiquer sa voiture dans tous les recoins et pratiquement la refaire à neuf», se désole Thomas Voute quand il repense aux quatre années qu’il a passées en Suisse au début des années 1990. Un criant retour à une réalité helvétique que ce Valaisan avait sans doute un peu oublié depuis son expatriation aux États-Unis quelque 30 ans auparavant. Né en 1936, Thomas Voute grandit à Crans-Montana. «On était bilingues, mais à la maison on parlait le suisse-allemand.» Il passe par la case pensionnat à Schiers (canton des Grisons) puis celle de l’apprentissage d’employé de commerce à Bâle. «La seule chose que j’aie faite...

  • Napoléon: un bicentenaire pas vraiment dans l’air du temps
    par swissinfo.ch le 11 avril 2021 à 9 h 00 min

    La France s’apprête à célébrer le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte (5 mai), mais les célébrations autour de l’un des personnages les plus célèbres au monde font grincer quelques dents. Comme pour d’autres personnages historiques récemment critiqués et déboulonnés de leur piédestal, certaines des ses actions font polémique. Décryptage avec un historien spécialiste de la Révolution française et des relations franco-suisses. La charge peut-être la plus virulente contre les commémorations nous vient des États-Unis. Dans une opinion publiée dans le New York Times, une universitaire américaine d’origine haïtienne estime que «Napoléon n’est pas un héros à célébrer». Marlene L. Daut y décrit notamment Napoléon comme «le plus grand tyran de France», un «architecte des génocides modernes», «un belliciste raciste et génocidaire» ou encore une «icône de la suprématie blanche». Elle lui reproche en particulier d'avoir rétabli l’esclavage dans les Caraïbes françaises. En France...

  • L'action climatique de la Suisse se décide dans les urnes
    par swissinfo.ch le 10 avril 2021 à 9 h 00 min

    Le peuple suisse est appelé à se prononcer sur l'un des piliers de la politique climatique nationale. Le 13 juin, les citoyens voteront sur la nouvelle loi visant la réduction des émissions de CO2, un texte qui divise aussi bien le monde des affaires que le mouvement climatique. Une crise ne doit pas en éclipser une autre. C'est l'avertissement lancé par des associations, des politiciens et des jeunes du monde entier, pour qui la situation liée au coronavirus ne doit pas détourner l'attention d'une crise dont les répercussions pourraient être encore plus graves et durables: le dérèglement climatique. Après une baisse en 2020, encouragée par le ralentissement de l'activité économique, les émissions mondiales de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse. L'objectif de maintenir le réchauffement bien en deçà de 2°C semble de plus en plus éloigné, à moins d'un revirement rapide et décisif. En Suisse, ce changement se décidera dans les urnes: le 13 juin, le peuple se prononcera...

  • Coronavirus: la situation en Suisse
    par swissinfo.ch avec l'ATS et la RTS le 9 avril 2021 à 14 h 07 min

    Le gouvernement suisse décidera mercredi des prochaines étapes du déconfinement. La droite conservatrice fait pression sur le Conseil fédéral pour qu’il rouvre les restaurants dès le 19 avril. Certains spécialistes préconisent l’ouverture des terrasses uniquement. Les derniers développements: La pression sur le gouvernement est forte pour qu’il décide de réouvertures ce mercredi L'entreprise Roche est pointée du doigt en raison de la pénurie d'auto-tests La police a dû dispersé samedi une manifestation contre les mesures anti-Covid, dans le canton d’Uri Les contaminations sont stables sur une semaine, les hospitalisations et les décès en légère augmentation, mais pas de hausse exponentielle constatée à ce stade La Suisse a bien amorti les impacts économiques de la crise du coronavirus, selon le Fonds monétaire international (FMI) Comment la pandémie évolue et comment la Suisse y répond? La pression sur le gouvernement est forte pour qu’il décide de réouvertures à partir du 19...

  • La Chine pose un dilemme à l'industrie des machines textiles suisse
    par swissinfo.ch le 9 avril 2021 à 13 h 19 min

    Face aux accusations de travail forcé dans la chaîne du vêtement au Xinjiang, les liens et la dépendance des fabricants suisses de machines textiles vis-à-vis de la Chine posent d’épineuses questions. En 2014, année de l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, un groupe de membres de l'industrie ont visité des égreneuses de coton et des filatures au Xinjiang (ouest de la Chine). Un représentant de l'entreprise suisse Uster Technologies se trouvait parmi eux. Le voyage comprenait une visite avec le commandant adjoint de Xinjiang Construction and Production Corps, aussi connu sous le nom de XPCC. Au cours des années qui ont suivi, l'industrie des machines textiles helvétique a tiré profit de l'expansion de la production textile au Xinjiang. Les données douanières montrent qu’en 2017, la Suisse était le principal exportateur de composants pour machines à tisser et à tricoter vers cette région. C'était deux ans avant que soient publiés les «China...

  • Nestlé réduit ses bons alimentaires dans un Brésil sinistré
    par Rogério Pacheco Jordão à Rio de Janeiro le 9 avril 2021 à 12 h 00 min

    Nestlé fête ses 100 ans au Brésil. Un anniversaire terni par la décision de sa filiale brésilienne de réduire de moitié les bons alimentaires versés aux employés d’une partie de ses usines. Un scandale pour les syndicats, alors que le pays connaît une hausse des prix de la nourriture engendrée par la pandémie. Après un siècle d'activité au Brésil - le cinquième plus grand marché de Nestlé avec 2,79 milliards de francs suisses de ventes en 2020 - le géant de l’agroalimentaire fait face au mécontentement des syndicats du pays. Dans sa chocolaterie de Vila Velha (l'une de ses 31 unités brésiliennes), dans l'État d'Espírito Santo (sud-est), l'entreprise prévoit de réduire de moitié la valeur des bons d'alimentation distribués aux salariés - de 680 BRL (115 CHF) à 350 BRL (59 CHF) - après avoir réduit la part des bénéfices reversée aux travailleurs. L'usine produit des chocolats Garoto - une marque populaire acquise par Nestlé en 2001 qui a permis au géant alimentaire suisse de...

  • Des parrains suisses pour les manifestants birmans
    par Isolda Agazzi le 9 avril 2021 à 7 h 59 min

    Des personnalités suisses donnent leur nom pour protéger les personnes qui manifestent pacifiquement contre la junte militaire. A Berne, des parlementaires questionnent les éventuelles relations d’entreprises suisses avec les conglomérats contrôlés par l’armée birmane. «Les protestations ne sont pas aussi fortes qu'il y a quelques semaines. C’est en raison de la répression brutale des forces de sécurité qui a déjà fait plus de 550 morts. La plupart des gens ont désormais peur de manifester, en particulier à Rangoun. Il y a des indics dans les communautés qui informent la police dès que des gens se rassemblent, mais il est très difficile de savoir qui ils sont», déclare à swissinfo.ch Aje [prénom d’emprunt], jointe au fin fond de la jungle birmane par l’intermédiaire d’Elisabeth Decrey. Ancienne parlementaire genevoise, très active dans plusieurs centres et associations humanitaires, Elisabeth Decrey s’est lancé un énième défi: exhorter des personnalités suisses à manifester...

  • L’âme tourmentée de David Lynch exposée à Olten
    par swissinfo.ch le 8 avril 2021 à 14 h 40 min

    Les initiateurs du Festival International de la Photo d'Olten inaugurent un musée de la photographie avec une nouvelle exposition du cinéaste américain David Lynch. Une première européenne et un coup de maître. Un couple de personnes âgées frappe à la porte verrouillée du nouveau musée situé dans la vieille ville d'Olten, un centre industriel entre Bâle et Zurich. Mais c’est bientôt midi et le musée est fermé. Le couple s’est déplacé exprès depuis Winterthour. Remo Buess, le codirecteur du lieu, les laisse quand même entrer. Il les conduit à l'intérieur en lâchant cet avertissement: l'exposition est plutôt difficile et exigeante. En effet. La visite sur les trois étages et les nombreuses salles du nouveau musée tient du voyage en train fantôme. Le titre de l'exposition Infinite Deep le dit. Lynch nous entraîne dans la profondeur infinie de l’âme. Quiconque connaît les films mélancoliques, lugubres et parfois dérangeants de Lynch - Elephant Man, Erasurehead, Blue Velvet...

  • La société suisse de Martin Shkreli attaquée en justice
    par Marie Maurisse, Gotham City* le 8 avril 2021 à 13 h 00 min

    L'homme le plus détesté des États-Unis, sous le feu des critiques pour avoir augmenté de près de 6000% le prix de son médicament phare, affronte plusieurs procédures judiciaires. Et sa compagnie suisse Phoenixus AG est en première ligne. La prison n’aura pas muselé l’homme le plus détesté des États-Unis. Martin Shkreli est connu pour avoir augmenté le prix du Daraprim, un médicament contre la toxoplasmose, de 13 dollars à 750 dollars le comprimé. Mais c’est pour fraude avec son entreprise Retrophin, qu’il a finalement été condamné en 2018 à 7 ans de prison. En mai 2020, en pleine pandémie, le financier réclame sans plaisanter une sortie conditionnelle afin de développer un traitement contre le covid19 – la justice le lui refusera, rappelant à juste titre qu’il n’a aucun diplôme scientifique ou médical. Mais les ennuis ne sont pas terminés pour Martin Shkreli, qui avait aussi fondé la biotech suisse Phoenixus AG, basée à Baar, et sa filiale Vyera Pharmaceuticals LLC, au Delaware.

  • Lever les brevets sur les vaccins? La question fait débat à Genève
    par Jamil Chade le 8 avril 2021 à 8 h 45 min

    Laissés de côté dans la course aux vaccins contre le Covid-19, les pays en développement font pression pour abandonner les brevets. Mais les Etats riches, dont la Suisse, s’y opposent. La plus grande campagne de vaccination de l’histoire a relancé un vieux débat: le monopole couvert par les brevets a-t-il un sens dans une situation de crise mondiale? En d’autres termes, la propriété intellectuelle doit-elle être protégée alors que plus de deux millions de personnes sont déjà décédées du Covid-19? En octobre, l’Inde et l’Afrique du Sud ont présenté à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) une proposition en vue d’une dérogation temporaire à certaines dispositions de l’Accord sur les droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce pour la prévention, l’endiguement ou le traitement du Covid-19. Outre les vaccins, le projet concerne les tests et les appareils notamment. Si elle était acceptée, la dérogation aurait un caractère contraignant. L’idée est que les...

  • Nous ne vivrons pas sur Mars, ni ailleurs
    par Sylvia Ekström, astrophysicienne, et Javier G. Nombela, graphiste, vulgarisateur scientifique le 8 avril 2021 à 5 h 57 min

    L’humain peut-il supporter un voyage vers Mars? Le corps humain a été façonné par des millions d'années d'évolution terrestre. Il est donc parfaitement adapté à un environnement soumis à une certaine valeur de gravité et de pression, et protégé des radiations solaires et galactiques par la double protection de l'atmosphère et de la magnétosphère terrestre. S'il sort de cet environnement, il est soumis à un grand stress physiologique. Sylvia Ekström ancienne sage-femme avec 11 ans d’expérience en milieu hospitalier, elle est docteur en astrophysique depuis 2008, spécialisée en physique stellaire et responsable de la communication pour le Département d’astronomie de l’Université de Genève. Javier G. Nombela est graphiste spécialisé dans la représentation visuelle du temps. Il est aussi l’auteur de nombreux travaux de vulgarisation dans le domaine de l’astronomie. Le premier problème est la microgravité qui a de nombreuses conséquences : décalcification des os: les astronautes...

  • Demain l’homme vivra sur Mars
    par Pierre Brisson, président de la Mars Society Switzerland le 8 avril 2021 à 5 h 57 min

    La difficulté n’est pas une raison pour refuser le défi de l’installation de l’homme sur Mars, car nos avancées technologiques sont tout près de nous permettre de le remporter. L’humain peut-il supporter un voyage vers Mars? Les voyages jusqu’à Mars ne sont certes pas des voyages de routine, mais dire qu’un pourcentage très élevé sont des échecs n’a pas de sens. On ne peut mettre dans la même statistique les premiers vols et les plus récents ni les essais de ceux qui visiblement ne maîtrisent pas la technologie et ceux qui la maîtrisent, c’est-à-dire les États-Unis, comme le prouve leur «track-record»: depuis 2001, onze succès, aucun échec. C’est sur cette base qu’il faut considérer l’avenir. Pierre Brisson est membre fondateur et président de la branche Suisse de la Mars Society. Il est également membre du Comité de direction de l’Association Planète Mars (France). Économiste formé à l’Université de Virginie, il est un ancien banquier et un planétologue amateur de toujours. Si...

  • Des humains sur Mars? Parlons-en ensemble – et avec des experts
    par swissinfo.ch le 7 avril 2021 à 13 h 00 min

    Juillet 1969: l’homme fait ses premiers pas sur la Lune. Plus d’un demi-siècle après, on attend toujours le premier homme ou la première femme sur Mars. Dans 5? 10? 20? 30 ans? Jamais? swissinfo.ch ouvre le débat. Février 2021: les images de Mars du robot américain Perseverance fascinent le monde. Juste avant, il y avait eu la mise en orbite du premier rover chinois (qui doit se poser en mai) et de la première sonde des Émirats Arabes Unis. Et bientôt, il y aura à nouveau les Russes (leur sonde Mars 3 fut la première sur place, dès 1971), les Européens, les Japonais et les Indiens. La Planète Rouge n’a jamais semblé aussi accessible. D’ailleurs, Matt Damon y est allé et s’en est plutôt bien sorti. Avant lui, Arnold Schwarzenegger, Gary Sinise, Val Kilmer et tant d’autres y ont posé le pied… Mais c’était au cinéma. Dans la vraie vie, les choses sont un peu plus compliquées: les Américains parlent d’un horizon à 15 ans, les Russes ne communiquent guère sur le sujet, pas plus que les...



[Il n'y a pas de stations de radio dans la base de données]